Crédit hypothécaire


Les questions sont nombreuses :

- Quel montant emprunté ?

- Quantité de fonds propres à investir ?

- Quelles mensualités ?

- Quel taux ? Fixe ou variable ? 

Nous avons consulté plusieurs banques pour obtenir des propositions.

Pour commencer, nous avions consulté le site "guide-epargne" où on peut découvrir les différents prêts accordés, dans les différentes banques.

La première banque visitée : Bpost. Elle nous proposait, au départ, un taux de 2,90% sur 25 ans. Il fallait encore envoyer le dossier à Bruxelles pour que ce taux soit adapté. Pour cela, il nous était conseillé d'attendre que la donation du terrain soit faite. En effet, la valeur du terrain intervient dans notre quotité !

Ensuite, nous sommes allé chez ING. Le taux proposé au départ n'était pas particulièrement intéressant. Par la suite, après avoir transmis notre dossier, on nous a proposé un taux de 2%. Sauf qu'entre temps, nous étions passé chez CBC.... Et l'offre était clairement plus intéressante. 


Pourquoi CBC ? 

Notre choix s'est finalement porté chez la banque CBC.

Dans la famille de mon mari, plusieurs de ses frères ont fait un crédit dans cette banque. Nous savions donc que les taux étaient intéressants et nous avons en plus un contact.

Nous avons donc pris un premier rendez-vous dans cette banque, et nous avons exposé notre situation. 

Propriétaire d'un terrain d'une valeur de 50 000 euros, nos fonds propre, nos crédits voitures en cours, ... Après une bonne heure d'échanges et de questions, le banquier nous fait sa simulation et nous propose soit un taux à 1.65 % en 20 ans, soit à 1.9% en 25 ans. Notre mensualité serait donc soit de 1400 euros pour 20 ans, soit de 1200 euros pour les 25 ans. N'ayant pas beaucoup de différence entre les deux, nous optons pour la période en 20 ans.

Le banquier nous laisse un délai d'une quinzaine de jours pour nous décider si nous acceptons ces taux. N'ayant pas eu de meilleures propositions dans d'autres banques (à savoir Bpost et ING), nous souhaitions nous engager avec CBC.

Nous reprenons contact et fixons un second rendez-vous afin d'en discuter.

Notre banquier est très clair avec nous et prend bien le temps de tout nous expliquer. Parce que ce n'est pas si simple !  C'est très rassurant de tomber sur quelqu'un d'aussi patient et accessible. Nous avons davantage l'impression de parler à un ami qu'à un véritable banquier. Il nous échange même ses expériences personnelles pour nous conseiller. Et l'authenticité se ressent. 

Une fois que nous signons l'acte du crédit, après 2 mois nous devions payer une "commission de réservation". Mais bonne nouvelle, la banque fait une offre "batibouw" en ce moment, et nous ne devons pas le payer !  Ni même les frais de dossier d'ailleurs. 

En parallèle, nous travaillons avec l'architecte afin que les plans soient le plus vite possible envoyés à la commune pour avoir notre permis de bâtir. 

A noter que le banquier m'avait recommandé de demander un détails du prix du cahier des charges (savoir exactement ce que l'on paie). Le commercial de Baijot n'a pas voulu, et m'a expliqué que Baijot était un "promoteur immobilier" et ne donnait donc pas le détail du prix. J'ai compris plus tard que le risque, c'est que si on décide d'apporter des modifications à notre construction, nous n'aurons aucun contrôle de l'augmentation du devis prévu.