Arrivée de la citerne à eau de pluie

08/01/2019

Nous voilà 4 semaines après l'implantation du bâtiment.  5 mois et 14 jours après l'approbation de l'urbanisme.  3 mois et 19 jours après notre choix des matériaux. A ce stade, les choses avancent très lentement. Et nous n'avons aucun retour de l'entreprise sur l'état d'avancement. Avant de nous lancer dans l'aventure, nous le savions. Maisons Baijot communique peu. Mais ça reste tout de même dérangeant. 

Un ami qui construit avec la même entreprise à quelques Km, bien plus avancé dans les travaux, nous dit que nous allons recevoir le numéro de téléphone du gestionnaire de chantier lors de la première facture et qu'il répond un peu plus par téléphone que par mail. Cet ami nous dit également qu'il y a une réunion de chantier prévu, au tout début du terrassement. 

Nous sommes impatients, car nous avons beaucoup de questions. Notamment en ce qui concerne l'évacuation des terres. Nous n'avons rien prévu, et nous réalisons aujourd'hui que la quantité sera énorme (surface de 115 m2 avec vide ventilés d'environ 60 cm + la citerne de 10m3+ environ 25% de volume. Donc proche de 90 m3), et que vu l'emplacement de la maison, il sera très difficile d'accéder à ces terres avec des engins de chantier. Il vaut mieux donc prévoir l'évacuation des terres dès le début ! De plus, nous pensons que ces terres pourraient gêner la bonne réalisation des travaux (le terrain étant peu être trop petit pour accueillir la quantité de terre). 

Concernant la citerne, notre ami nous a dit que Ipalle (l'intercommunale de gestion de l'environnement, égout et tout ça) lui interdisait de relier la citerne à l'égout. Il a donc du installer un système de drainage qui a un certain coût. De plus, il a dû changer la localisation de la citerne pour ce système (citerne à l'arrière de la maison plutôt qu'à l'avant). 
Un autre problème nous concernant, c'est que notre terrain est déjà équipé d'un accès à l'égout, et que le plan d'égouttage prévu prévoit un nouvel accès (cela a un coût !). Il faudrait donc changer ce plan d'égouttage pour le relier à l'accès existant. 

Notre architecte est l'une des seules personnes à encore nous répondre. Et elle nous a rassuré de ce côté. Le plan d'égouttage peu se changer. Pour ce qui est des eaux pluviales, la commune lui a dit que c'était un "tout à l'égout", mais que c'était une compétence d'Ipalle. Et c'est à nous de les contacter...  

Nous verrons bien.. 

Entre deux chambres de visites, quelques documents dont ceci.

Deux semaines plus tard, Daisy contacte l'urbanisme pour savoir si l'implantation a été faite... Surprise, ils tentent de contacter Baijot et pas de réponse. Comme nous. 

Nous nous chargeons donc de faire ce contrôle d'implantation "nous-même". Le lundi qui suit, l'employé de la commune se rend donc sur le terrain pour le contrôle d'implantation (le 21/01/2019). Le même jour, nous constatons la livraison d'une poutre HEA.  

Le lendemain, je recontacte le gestionnaire de chantier pour faire par de notre inquiétude quant à l'absence de nouvelle, ainsi que notre préoccupation pour l'évacuation des terres. 

Le soir même, je reçois ENFIN une réponse. Il passe le lendemain sur le terrain afin de prendre connaissance de la configuration du chantier, et des dispositions générales à prendre pour le démarrage de ce dernier. 

Le lendemain (mercredi), je reçois un coup de fil : il est bien venu sur le terrain, et le terrassement devrait débuter le vendredi qui suit (25/01)  suivant la météo (la neige est tombée)  et m'annonce un prix autour de 25 €/m3 pour l'évacuation des terres. Il estime à 200m3...  Effectivement, on ne peut pas post-poser l'évacuation des terres vu la configuration du terrain.