Raccordements au réseau

25/09/2018

Rapidement après le choix des matériaux, je m'y mets pour la première étape de la réalisation des futurs raccordements au réseau publique. Ce qui nous fait peur, c'est la somme qui nous attend : 1500 à 6000 euros ! 

 
Lors de la réception du permis d'urbanisme, nous avions reçu différents documents dont : 
- Un document à envoyer à la commune pour annoncer le début des travaux. 
- Une déclaration de nouvelle construction à renvoyer au contrôle du cadastre. 
- Un document d'IPALLE concernant les équipements à prévoir sur la parcelle. 
- Le certificat de numérotation
- L'avis d'urbanisme (approbation de la commune, à afficher sur le terrain durant toute la construction). 

Lors du choix des matériaux, le responsable showroom nous avait fournit un document reprenant les différentes tâches à exécuter au fur et à mesure de la construction. Avant l'implantation, il y est indiqué (entre autres) : "Un devis pour éventuel raccordement aux égouts est réalisé en fonction des informations que vous transmettez, il est préférable pour ce faire, de récolter un maximum de détails au prés du service de voirie pour réaliser une offre au plus juste"

C'est assez compliqué pour moi de m'y retrouver. Je demande sur le site du CICC les plans des impétrants, que je reçois en quelques jours, en vue de l'envoyer aux entrepreneurs accrédités pour demande de devis.  

En discutant avec mon beau père, j'apprend qu'un raccordement aux égouts a déjà été réalisé par le passé ! En effet, à l'époque où les égouts ont été mis en place, son père en avait lui-même profité pour créer ce raccordement. 

Problème : lorsque je consulte les plans de baijot, je constate que dans le schéma d'égouttage une dernière chambre de visite, avec évacuation vers égout public, est prévu du côté GAUCHE du terrain, tandis qu'un raccordement à l'égout existe du côté DROIT. 

Cela était d'ailleurs bien signalé sur les plans du géomètre (mandaté par Maisons Baijot), que l'architecte a d'ailleurs repris sur ses plans, mais tout à fait ignoré sur le schéma d'égouttage ! (Par facilité ?) La solution la moins onéreuse consisterait à raccorder nous même la chambre de visite de gauche à une nouvelle chambre de visite, à droite, directement raccordée à l'égout (plutôt que de demander un nouveau raccordement, qui coûterait pas loin de 2000 euros). Mais ce raccordement est-il enfuit suffisamment profondément pour rendre ce travail réalisable ? (Pente de 2cm/mètre). Autre solution : modifier le schéma d'égouttage. 

Plus tard, l'architecte m'informe que ce plan d'égouttage peut très bien être modifié selon la configuration existante. 

Autre question que je me pose ; puis-je raccorder "l'excédant" de citerne à l'égout, ou dois-je installer un système de drain pour évacuer les eaux de pluies ? L'architecte m'informe que le service urbanisme lui avait indiqué que c'était un tout à l'égout (y compris la citerne) sous réserve des remarques de l'IPALLE.

Comme convenu, je contacte IPALLE (le 17/01/2019) en le remettant tous les documents pour obtenir l'autorisation de raccordement (au système en attente), sans mentionner ma préoccupation concernant le raccordement de la citerne à l'égout. 

Assez rapidement, je reçois une réponse positive de leur part. 

Impositions particulières :

  • Raccordement autorisé uniquement sur le(s) attente(s) située(s) sur la parcelle privée.
  • Séparer les eaux pluviales des eaux usées jusqu'en limite de parcelle
  • Placer 2 puisards de contrôle (EU/EP)
  • Eaux usées (orange) / Eaux pluviales (gris)

Il faut planifier le contrôle d'exécution « tranchées ouvertes » au moins 15 jours avant le commencement des travaux. Pour rappel, les tranchées ne peuvent pas être refermées sans l'accord préalable du contrôleur. 

Cela nous coûte 193,60 euros.  
Heureusement, pas de problème pour les eaux pluviales !

Raccordement Electricité et gaz (ORES)

Sur le site d'ORES, tout est très bien indiqué. Je réalise donc la demande sur le site (en groupant à la demande SWDE (eau) et Proximus. Je ne coche pas VOO, bien que je me demande s'il ne serait pas utile de le faire si à l'avenir je souhaite passer chez eux. 

Je suis recontacté régulièrement pour communiquer le début du chantier, afin qu'ils puissent planifier les travaux. 

Raccordement eau (SWDE)


Raccordement téléphone/internet (Belgacom) 


Raccordement télédistribution ?