Terrassement (2 j), réunion de chantier, fondations et arrivée des matériaux. 

05/02/2019

56 jours après l'implantation du bâtiment et 196 jours après le permis d'urbanisme, ENFIN, le terrassement commence !  Ca commençait à faire long. Le terrassement prendra 2 jours + 1 jour pour la rectification.  

C'est la surprise en nous rendant au travail ce matin. Tôt le matin, une grue est sur le terrain !  

Nous connaissions notre chef de chantier depuis le 09/10, mais celui-ci n'est venu vers nous que 106 jours plus tard.  Il nous avait indiqué un début de terrassement déjà 1 semaine et demi plus tôt. Mais la météo n'a sans doute pas aidé.  Nous désespérions d'un début de chantier. 

Terre en surface assez sablonneuse... 

Nous avons bien fait de prévoir une évacuation des terres. Ils ne gardent que de petits tas pour prévoir le nivellement. Ils ont d'ailleurs déjà réparti des terres à l'arrière. 

Petit dégât. Un câble (téléphone?) passait en bordure du terrain (mais sur notre terrain). 

Second jour de terrassement, REUNION de chantier :


C'est au second jour du terrassement que nous avions convenu une réunion de chantier sur le terrain. 
J'ai la chance de pouvoir m'absenter plus tôt du travail. Je me rend donc avec mon épouse et son père sur le chantier pour cette fameuse réunion. 

Nous sommes assez satisfait par cette rencontre. Notre conducteur de chantier parait très sérieux et compétent. Il remarque rapidement quelques erreurs dans la réalisation des travaux, et prend bien le temps avec nous et nous donne davantage une impression de "professionnalisme" plutôt que de "commercialité". S'il a l'opportunité de venir très régulièrement sur le terrain, nous savons que tout se passera bien. 

D'un côté, cela montre qu'il y a des erreurs dans la réalisation des travaux... De l'autre, notre conducteur nous montre qu'il fait très bien son boulot en remarquant ces erreurs (et le fait en toute transparence) ; une tranchée manquante, une tranchée mal positionnée (trop grande buanderie par rapport au hall), l'absence de deux tuyaux rouges pour raccordement impétrant  (il en faut 5 : eau, télédistribution, gaz, électricité, téléphone).  Nous faisons également remarquer le fait qu'un câble (téléphone?) a été sectionné durant la mise en place de la citerne. 


Il nous fait également remarquer que la citerne a dû être légèrement décalée, car sinon il fallait creuser dans le trottoir. 

On aborde également le sujet des énergies. Il ne faut rien faire pour le moment (juste une demande), le raccordement ne pourra se faire que lorsque le bâtiment sera fermé. Lorsque l'électricien viendra, il faudra lui demander de déjà installer le coffret électrique 25S60, afin de demander à ORES de passer faire le raccordement (bien qu'il n y aura pas d'électricité avant la fin du plafonnage).  Il nous encourage beaucoup à faire une demande à ORES pour une "synergie" (demande groupée pour Proximus, eau, électricité, gaz). Nous avons la chance de pouvoir le faire dans notre région. 

Concernant la citerne, il faudra très rapidement la remplir afin d'éviter qu'elle ne se retourne (le sol est argileux, et il y a un risque important s'il pleut trop).

Pour ce qui est du délais ; avant Avril, le gros oeuvre devrait être terminé. La durée totale est variable, comptons environ 9 à 10 mois. Sans prendre trop de risque, il nous annonce que tout sera terminé avant la fin de l'année civile. 

Concernant l'égouttage, celui-ci va être modifié pour être relié au système en attente sur le terrain (voir "projet > raccordement au réseau"). 

Dernier élément : il y aura bien deux poutres métalliques apparentes dans le séjour, comme annoncé lors du choix des matériaux (et contrairement aux plans signés). La disposition des hourdis au niveau de la cuisine a été modifiée (la portée était trop grande, cela impliquait donc de poser des hourdis plus épais. Cela veut donc dire que le niveau du plancher à l'étage est surélevé.. Et qu'il faut tout surélever au même niveau... Le plus simple a donc été de modifier le sens des hourdis) 

La suite : faire couler le béton. C'est prévu Lundi. 
Mais l'équipe devra revenir du Vendredi pour régler l'erreur du terrassement. 

D'ailleurs, je me rend compte que sur les plans initiaux (ceux qui ont été signés), la prolongation de ce mur (et donc de la tranchée) n'existait pas. Cela étant lié directement au fait que le sens des hourdis a été modifié. 

3ème jour de terrassement le 08/02 pour récupérer les erreurs remarquées par le contrôleur/chef/coordinateur du chantier.   Il est prévu de faire couler le béton le Lundi qui suit. 

Comme prévu, le béton est coulé le Lundi, les deux tuyaux manquants sont ajoutés et le câble abimé est réparé. 

Et dès le Mardi qui suit (12/02), les matériaux arrivent tôt le matin. Les sacs de ciments, blocs ytong, ... sont déposés au bord de la rue. Espérant que le suite soit très prochaine, et qu'on ne vole pas tous ces matériaux... Bien que, techniquement, ce soit la responsabilité de Maisons Baijot. 

Le 27/02, soit 22 jours après le terrassement, nous recevons notre première facture. Nous avons la petite surprise de voir une "adaptation" ("conformément à l'art. 3 du contrat de promotion immobilière selon la loi Breyne"). Celle-ci est équivalente à environ 0,67%
Comme prévu par le cahier des charges, nous payons 6% (réalisation implantation) et 9% (terrassement et fondations) du prix total.  Nous recevons dans un premier temps la facture par e-mail. Nous sommes au départ un peu dans le doute car le prix affiché clairement, en gras, grand caractère, indique un prix supérieur, comprenant une augmentation de 10% (appelé "limite de crédit"). Sur ce même document, en petit, il y est précisé "LIMITE DE CREDIT DEDUCTIBLE POUR PAIEMENT AVANT LE **/**/****". Après un petit coup de fil, nous comprenons que le prix indiqué clairement en grand est le prix à payer si nous payons APRES un délai de 15 jours. Il inclut donc les frais de retard... Le courrier que nous recevons par voie postale un peu plus tard le clarifie effectivement. 

Par contre, bonne nouvelle, l'évacuation des terres que nous avions ajouté au dernier moment ne nous coûtera "que" 3.746,25 euros HTVA. (donc 4532 € avec TVA). 

Par contre, effectivement, nous payons environ 0,7% en plus. Un document nous le précise, c'est une révision en fonction des salaires horaires moyens, des charges sociales et assurances, des prix des matériaux, ....  
Pour rappel, le commercial de la maison témoin nous avait encouragé à signer en précisant que "nous bénéficions des tarifs de l'année en cours !".